Etude écologique

synthèse des enjeux faune-flore (hors chiroptères)

Les zones à enjeu fort pour l’avifaune se situent principalement au niveau des secteurs boisés et des lisières.

Les 6 éoliennes du projet final seront installées en parcelle agricole, sur des secteurs à enjeu faible.

Aucune  éolienne ne sera implantée au sein des boisements.

synthèse des enjeux chiroptères

Les zones à enjeu fort pour les chiroptères se situent principalement au niveau des secteurs boisés et des lisières.

5 des 6 éoliennes du projet final seront installées en parcelle agricole, sur des secteurs à enjeu modéré. La dernière sera également implantée en parcelle agricole, sur un secteur à enjeu faible.

Toutefois aucune éolienne ne sera implantée au sein des boisements.

ETUDE PAYSAGERE

Méthodologie de l’étude paysagère

Objectifs du volet paysager :

  • Identification des enjeux paysagers et patrimoniaux
  • Orienter les choix pour définir l’implantation la plus acceptable en terme de cohérence paysagère

1. Etat initial

  • Analyse du paysage existant
  • Identification des unités paysagères
  • Identification des enjeux paysagers et patrimoniaux
  • Définition des aires d’études

2. Analyse des perceptions du projet

  • Définition des aires d’influences visuelles
  • Réalisation des premiers photomontages
  • Analyse des perceptions et réflexions sur les variantes d’implantations

3. Evaluation des impacts

  • Justification du choix d’implantation finale
  • Réalisation de l’ensemble des photomontages
  • Proposition de mesures d’aménagements

À l’échelle du périmètre éloigné : Étude à échelle large pour comprendre le contexte paysager, ses sensibilités patrimoniales (UNESCO…), comment il est structuré…

À l’échelle du périmètre rapproché (local) : Étude fine depuis les villages à proximité (entrée, sortie, place de l’église…), des hameaux les plus proches et des sensibilités patrimoniales.

Résultats

Cette carte indique les sensibilités paysagères. Les centres bourgs d’Irancy, Cravant, Vermenton et l’Abbaye de Reigny sont des points d’attention.

Le contexte viticole régional a fait l’objet d’une étude précise quant à sa patrimonialité, et les vues depuis le cœur des vignobles ont été étudiées par le biais de la réalisation de nombreux photomontages.

ETUDE ACOUSTIQUE

Méthodologie :

1. Caractérisation de l’état initial :

  • Pose de sonomètre pendant une durée de 15 à 30 jours afin de mesurer le bruit ambiant (égal au bruit de tous les jours (passage de voitures, tracteurs, bruit du vent dans les arbres…).
  • Ces données couplées avec les données de vent du mat de mesures permettront d’obtenir des corrélations bruit ambiant/vitesse de vent sur les périodes diurnes et nocturnes.

2. Modélisation numérique :

  • Modélisation acoustique du parc éolien (position et hauteur des éoliennes, caractéristiques de la turbine, topographie du site).
  • Calcul de l’émergence E
    E = bruit ambiant avec éolienne – bruit ambiant sans éoliennes

3. Vérification du respect des critères avec la réglementation ICPE :

  • Si dépassement de ces critères : Modification de l’implantation et/ou plan de bridage (réduction de la vitesse de rotation ou arrêt complet de l’éolienne) permettant de respecter la réglementation.

 

Pour ce projet les nuisances sonores sont très faibles, un plan de gestion sonore et un suivi acoustique seront mis en place durant toute la phase d’exploitation

Critères d’émergence réglementaire :

  • 5 dB le jour.
  • 3 dB la nuit.

Seuil des critères d’émergence : 35 dB